Peter Murphy à Paris

Peter Murphy, l’ancien chanteur de Bauhaus, donnait un concert acoustique à Paris. L’occasion de voir/écouter à la fois des chansons de son travail personnel (dont une superbe version de Never Fall Out de l’excellent album Ninth) et du répertoire de Bauhaus (comme un grand Hollow Hills). Un autre moment fort à noter : A Strange Kind of Love se terminant sur un extrait de Bela Lugosi’s Dead !

Continue reading

The Stranglers, L’Olympia, Paris, The Ruby Tour

Les Stranglers étaient de retour 2 ans après leur dernière visite, jouant dans la même salle mythique parisienne.

Comme en 2012, Jet Black n’était pas sur scène – l’âge et des problèmes de santé influençant les possibilités de jouer du batteur, aujourd’hui septuagénaire avancé ! – remplacé par un nouveau venu, Jim McCaulay. C’était là la seule différence dans le line-up comparé à 2012, où l’on retrouvait Ian Barnard à la batterie, et naturellement Dave Greenfield (claviers), Baz Warne (guitare et chant) et Jean-Jacques Burnel (basse et chant).

Continue reading

Peter Hammill en concert à Milan

Peter Hammill, La Salumeria della Musica, Milano, 13 Mai 2012

J’ai depuis des années prévu de dédier une section de mon site web à Peter Hammill, sans être parvenu à la construire jusqu’à maintenant… Heureusement, son site sofasound et quelques autres très bons sites sont assez fréquemment mis à jour.

Peu d’artistes, dans ce qu’il est convenu d’appeler la musique populaire, se sont montrés aussi tenaces, intelligents, ambitieux dans le bon sens du terme, refusant les compromis et de sacrifier la musique et les textes aux modes et à la volonté des maisons de disque.

Continue reading

Peter Hammill à Paris et Londres, Janvier 2010

Le 1er concert pop/rock/jazz de 2010 a été celui de Peter Hammill à La Maroquinerie à Paris. Peter est quelqu’un de ponctuel – quelque chose d’appréciable – mais en raison de la congestion des transports publics c’est moi qui suis arrivé quelques minutes en retard, et qui ait raté le 1er morceau, Easy to Slip Away.

Je n’étais pas content mais me suis très vite concentré sur les chansons que le “thin man” interprète avec passion, colère, humour, et toute la gamme des sentiments humains.

Comme d’habitude avec ses concerts solo, PH a démarré au clavier, donnant de très bonnes versions de Other Old ClichésShell et Gone Ahead. Ce titre est l’un de mes préférés tiré de son his album Incoherence, le successeur de Clutch, 2 chefs d’oeuvre des années 2000.

Continue reading