Andris Nelsons, Hélène Grimaud et le Gewandhaus Leipzig dans un programme romantique

Andris Nelsons, Hélène Grimaud et le Gewandhausorchester Leipzig donnaient un programme tout romantique à la Philharmonie.

Nelsons et son orchestre ont offert une interprétation en tout point remarquable de l’Ouverture Meerestille und glückliche Fahrt de Mendelssohn, la qualité du son de l’orchestre – évidente dès la première mesure de l’épisode “mer calme” – me rappelant ce qu’obtenait Carlo Maria Giulini dans La mer de Debussy.

Continue reading

3 grand maîtres à Salzbourg

Sir Neville Marriner, l’un des plus remarquables chefs du dernier demi-siècle, dirigeait Mozart – la superbe 39e Symphonie (avec son merveilleux Andante con moto) et le Concerto pour Violon No. 3, avec la jeune et talentueuse Alina Pogostkina en soliste, qui a offert la Gavotte en rondeau de la Partita No. 3 de Bach en bis – et Beethoven – Symphonie No. 1 – dans un concert en matinée.

Quelques jours plus tard, le non moins remarquable Herbert Blomstedt, le grand pianiste András Schiff et le Gewandhaus Leipzig jouaient un programme presque tout Beethoven : quelle fabuleuse 7e Symphonie, quel Concerto “Empereur” (un Adagio d’anthologie !), et quels magistraux Ouvertures (Leonore II) et bis : une autre Ouverture, Egmont, et un sublime Impromptu de Schubert, le No. 3 D. 899.

Un immense merci à ces 3 grands maîtres !

Continue reading