Le Quatuor Belcea, dimanche matin, Paris

Le Quatuor Belcea, un des plus grands quatuors à cordes de ces 20 dernières années, était au TCE dimanche dernier.

Ils avaient mis au programme 2 oeuvres tardives – de Bartók et Mendelssohn – qui partagent plusieurs caractéristiques :
– ce sont leur 6e Quatuor
– ce sont leur dernier quatuor, même si les compositeurs ont eu en projet un 7e quatuor
– ils sont liés à une perte : celle imminente de sa mère et de sa patrie pour Bartók, qui ne supportait pas l’idée que son pays puisse s’allier à l’Allemagne Nazie, et sentait que la guerre était inévitable ; celle de sa sœur, Fanny, pour Mendelssohn – elle lui était un soutien cher et était une pianiste et compositrice de premier plan elle-même.

Continue reading